Elle l'a fait !

National Geographic Explorer Sarah Marquis a terminé sa traversée en solo des Kimberley en Australie de l'Ouest. Durant 3 mois à compter du 6 Juin, Sarah à marché en se nourrissant de ce que la nature lui a offert. Elle a franchi la ligne d'arrivée le 6 Septembre 2015. Sarah a survécu aux conditions extrêmes de sécheresse, aux rencontres avec les crocodiles d'eau salée, les feux de forêt et ainsi que tous les autres dangers du bush australien. Félicitations Sarah!

Le TEAM

Vous connaissez déjà Gregory qui a été mon chef d’expédition pour ma dernière expédition de 3 ans - Sauvage par Nature. Il a repris son poste tout en délégant le  ravitaillement à Jennie pour - Dropped into the wild corner 

J’aimerais vous présenter Jennie qui a rejoint l’équipe au début de cette année.

Après avoir réalisé un de ses rêves de faire un tour du monde seule, elle m’a appelée pour voir si notre conversation d’avant son départ où il était question qu’elle travaille à mes cotés était bien d’actualité. Et c’est ainsi qu’elle est rentrée dans notre petite équipe. Ne vous fiez pas à son air angélique cette jeune femme est une passionnée de parachutisme et est d’une efficacité redoutable dans à peu près toutes les situations. Est-ce que je vous ai précisé que c’est ma cousine ? 

Et oui après avoir déraciné mon petit frère du territoire Jurassien, Jennie a fait de même et vit maintenant en terre valaisanne. C’est d’ailleurs en compagnie de mon frère Joël que Jennie va se retrouver sur les pistes des Kimberley. Ils sont en charge du ravitaillement (plus à ce sujet dans un post à venir ) 

Jennie a rejoint l’équipe avec A-J (prononcé heyji ) qui est aussi appelé : Ginseng. Son petit nom, je suis sûre vous donne une idée du personnage. Après la mort de mon chien d’JOE qui est à mes yeux irremplaçable, cette petite Jack Russell terrier est devenue ma complice par intérim :-) Depuis notre rencontre, dans mon frigo vous allez pouvoir y trouver de la viande séchée, un élément étrange pour une végétarienne. J’ai instauré un  petit rituel matinal composé de quelques tranches de viandes séchée accompagnées d’une carotte crue qu’elle mange je crois juste pour me faire plaisir.



Découvrez ici les derniers tweet de Sarah en direct du Bush..

30.06.15

"Coucou, je suis arrivée à mon ravitaillement !"

"Je vais me coucher avec un énorme poisson frais et une immense salade dans l'estomac #estomacplein #récupération #droppedintothewildcorner"

28.06.15

"Je suis hors du no mans land en arrivant sur cette route poussiéreuse. Encore 2jours avant d'arriver au ravitaillement #droppedintothewildcorner"

27.06.15

"8h20 J'ai trouvé un passage pour traverser cette rivière pendant que les crocodiles me regardent #droppedintothewildcorner "

26.06.2015

"Ma montre Tissot T-Touch est l'instrument parfait pour naviguer à travers ce terrain sauvage @tissot #tissot #droppedintothewildcorner"

"Je suis arrivée en fin de journée devant une magnifique rivière . Sur l'autre rive, une route à 1jour de marche. Perdu 10kg. Exténuée. #droppedintothewildcorner"

"Le soleil se couche, je suis nue allongée sur une pierre plate et je me rafraichis avec de l'eau. Très fatiguée, mais jamais été aussi vivante #alive #droppedintothewildcorner"

25.06.15

"5h53 Les oiseaux chantent une jolie mélodie, il est l'heure de commencer la journée #estomacvide #droppedintothewildcorner"

"Je suis sur le haut d'une falaise (400m) et j'admire le lever du soleil d'un orange intense et le chant des oiseaux m'accompagne #momentmagique #droppedintothewildcorner"

24.06.15

"Des oiseaux partout, un vent fort, une nuit froide, des taureaux sauvages. C'est un no mans land, pas de route. J'aime! Comme si j'étais le dernier être humain sur Terre #seule #droppedintothewildcorner “

"Jamais dormir près de l'eau, trop souvent les crocodiles peuvent vous attraper et vous emmener au fond de l'eau.. #regledor #droppedintothewildcorner"

"Au milieu du Bush, je peux partager ma vie en direct et être en sécurité grâce à mon InReach tracker @DeLorme @InReach @SatComm_CH #droppedintothewildcorner“

22.06.15

"Il a fait très froid cette nuit, heureusement j'ai ma 1ere et 2eme couche Merino @Icebreaker @Merino #monequipement #droppedintothewildcorner"

21.06.15

"J-15 Un camp dans la falaise, 1 poisson, douche au seau+corde, un p'tit feu, le soleil tombe dans l'eau en contrebas de la falaise rouge #viesauvage #droppedintothewildcorner"

Départ de SUISSE

Le départ de Suisse fut agité, après 1 année de préparation, je me suis envolée en fin d’après – midi du 2 mai , juste après avoir remis le prix des voyages extraordinaires de la fondation Lombard Odier dont je suis la marraine au salon du livre de Genève.

On me pose souvent cette question : Comment commence une expédition ?

Cette expédition est - un vieux rêve

Vous savez comme on a le don de bien classer nos rêves dans une belle armoire à l’arrière de notre mémoire. Cela rassure qu’ils soient là où on peut y accéder facilement sans jamais vraiment les sortir de leur tiroir poussiéreux, c’est ainsi qu’un rêve prend de l’âge et devient un vieux rêve. J’ai décidé d’en sortir un de sa cachette…

J’ai commencé par peindre mon rêve, mes envies profondes sur un canevas blanc, comme un peinture, l’inspiration vient de “dedans“ alors… j’ai posé le premier trait, la première couleur et le reste est une histoire de temps, de détermination et de passion .

« Marcher n’est pas le plus dur…l’avant expédition est toujours aussi laborieux. C’est un peu comme apprendre à nager pour la première fois à chaque expédition »

Et un jour, qui semblait ne jamais arriver, je me suis retrouvée à l’aéroport une fois de plus avec de gros sac d’expédition. Prête pour le départ… 

Arrivée en Australie, la course contre la montre continue, je dois compléter mon matériel et trouver : Un couteau ( le mien, n’ayant pas pu le prendre dans mes bagages en soute pour des raisons de sécurité) , le reste du matériel de pêche, une trappe à crevette etc.…

Quelques cafés plus tard et quelques nuits agitées ont été nécessaires pour récupérer du décalage horaire. Je reprends alors un avion direction  nord – Kununurra ( qui est la porte des Kimberley)  - Ma destination 

Kununurra le 8 mai, 2015 

L’avion  se met en position d’approche,  je devine au dessous de moi des colonnes de fumée ici et là. Les feux font partie du système naturel de régénération en Australie, ils annoncent la saison sèche. Dans le nord il y a 2 saisons : celle des pluies ( nov –avril ) et la saison sèche ( mai – octobre ) , tandis que les aborigènes ont 6 saisons : Mirdawarr, Dhaarratharramirri, Rarranhdharr, Worlmamirri, Baarramirri, Waltjarnmirri

Le nez collé à mon hublot, j’entends le train d’atterrissage qui se met en place sans encombre, mon regard ne peut se décoller de ce qu’il y a au-dessous de nous, c’est à dire un méli-mélo de crêtes, de fonds de vallées qui s’entremêlent à l’infini où l’eau en saison sèche reste prisonnière. Ces piscines à crocodiles m’apparaissent  comme des miroirs ici et là. 

Je me repositionne dans mon siège pour l’atterrissage. Une douce et calme énergie  me remonte la colonne vertébrale pour se loger à la base du crâne. Mes yeux pétillent d’excitation, que l’aventure commence